You are currently viewing Quelle est la durée de vie d’une émotion ?
Hand chooses with happy smile face emoticon icons on Wooden Cube , good feedback rating for customer review survey

Quelle est la durée de vie d’une émotion ?

Spread the love

On est des être émotionnelles, mais pourtant, maîtriser une émotion, c’est une histoire sans fin.

Cet article participe au carnaval d’article  « 3 habitudes pour être zen tous les jours” organisé par https://habitudes-zen.net/ dans lequel j’aime bien l’article https://habitudes-zen.net/10-clefs-pour-une-vie-epanouie/.

7 SECONDES MAGIQUES

Une émotion ne vit que 7 secondes. Mais cette courte intensité émotionnelle peut créer tout le malheur du monde. Vous savez que je n’exagère pas.

Au plus mauvais moment, on peut dire et faire des choses qui sont regrettables peut être pour toute une vie.

Alors, quand on est pris par les émotions fortes, qu’est-ce qui se passe dans notre tête ?

Savez vous que notre cerveau fait plus de 4 milliards de connexions neuronales chaque seconde ?

Mais pendant 7 secondes les connections ne se font pas. On n’arrive plus à réfléchir. On dit, on fait des choses sans vraiment en prendre conscience.

J’ai tellement vécu de moments désagréables avec mes parents lorsqu’ils perdaient leur sang-froid. En réaction, j’ai construit durant l’adolescence une habitude de silence .

Chaque fois que j’étais en colère, je ne disais rien, je me taisais. Mais après le mariage, quand on ne se met pas d’accord sur quelque chose, je me tais aussi. Et cela ne va plus, car mon mari considère que je boude.

Du coup, je parle quand je suis en colère. Vous savez bien que l’on ne peut pas avoir le même ton que quand on est calme.

On adopte un ton agressive. On dit les choses qui fâchent

Je pense que ce n’est pas difficile de deviner la suite.

La neuroscience prouve bien aussi que quand on est en colère une minute notre corps fabrique beaucoup de cortisol. Un ennemi pour le corps. Et il doit l’évacuer pendant une heure.

Une vie sans la colère n’existe pas. Les émotions ont un rôle très important dans notre vie. Aucune décision n’est prise sans les émotions.

Chacun fait comme il peut pour arranger les choses.

MON RITUEL

Depuis que je mesure bien les conséquences de la colère, je mets en place un rituel. Quand je la sent monter, je prends une grande respiration avant de pouvoir parler calmement.

Des fois, je dois prendre plusieurs respirations avant de pouvoir me calmer.

Je fais en sort que cela dure quelques secondes, on sent que l’émotion baisse ou se termine. Cela est très efficace pour éviter le pique d’émotion.

POURQUOI ON SE MET EN COLÈRE  ?

Une fois que l’émotion est passée, je me pose la question : pourquoi cette colère ?

Quelles sont les raisons ?

On peut trouver plusieurs raisons, directes, indirectes.

Mais selon moi, la seule et vraie raison profonde est que l’on a des perceptions différentes.

Elles ne se forment pas en un rien de temps, mais des années.

Et ce qui est formé pendant des années a besoin de temps pour diminuer.

On a besoin d’un déclic. Et un déclic se fait dans en moins d’une seconde.

Il arrive quand on est assez conscient des conséquences.

CHACUN SA PERCEPTION

On ne peut changer ni personne, ni la perception que les autres ont de nous-même.

Oui, une seconde peut changer une perception qui est la depuis des années.

Mais on n’a pas besoin de changer, juste d’accepter d’avoir une perception différente de l’autre.

Dès que l’on réfléchit comme cela, la tension retombe immédiatement.

APPRENDRE À GARDER LE SILENCE

Et ce qui est magique, c’est que l’on a plus besoin de discuter ou bien se disputer.

Voilà, on arrive à ma troisième habitude zen. Garder le silence.

Depuis que j’ai cette habitude, je me plonge dans un silence magnifique. Je ressens un calme immense et indescriptible.

Des moment calmes comme cela me font apprécier ce que les Asiatiques disent : le silence vaut de l’or.

Une fois que l’on accepte les perceptions des autres, garder le silence devient un jeu d’enfant.

Ce qui est long et difficile à faire, c’est comment y arrive.

Notre perception se construit naturellement, c’est comme apprendre à parler.

La capacité d’accepter un autre point de vue est bien plus difficile à avoir.

On commence à parler à l’age de 2 ans, mais toute une vie pour savoir garder le silence.

Cela n’est pas pour tout le monde.

Quand on accepte que les perceptions sont différentes, on commence à garder le silence de plus en plus facilement. Et quand cela devient une évidence. On a plus rien à dire. Vraiment rien. Le calme gagne la place dans la pièce ou on se trouve et aussi dans notre âme.

Cet article a 2 commentaires

  1. Dieter

    Votre article sur la durée de vie d’une émotion, mettant en lumière que les émotions ne vivent que 7 secondes, est absolument fascinant. Cette perspective sur la nature éphémère des émotions est très éclairante, surtout en ce qui concerne la gestion émotionnelle au quotidien. Votre approche pour comprendre et gérer nos réactions émotionnelles ouvre des voies nouvelles et stimulantes pour une meilleure santé mentale et émotionnelle. Un grand merci pour ce partage riche en informations et en perspectives utiles pour mieux vivre nos émotions.

  2. marioneveille

    merci pour tes conseils!

Laisser un commentaire